Déplacé



j’ai quitté ma maison mes chimères mon jardin de désagrément

j’ai regardé mourir sans ciller ce que je nommais racines

et qui n’en étaient pas puisque je ne suis pas un arbre

je suis parti à la poursuite du peu qu’il me restait

de ce peu de moi-même entassé dans un fourgon

quand le fourgon s’est arrêté je l’ai rejoint

et nous nous sommes installés mes pauvres meubles et moi-même

dans cette autre maison sans chimères ni jardin

ici tout va bien osons le dire tout va mieux

je ne prends pas racine

puisque je ne suis toujours pas un arbre

je ne prends rien je vis je donne je ris je vis

sans chimères ni désagrément

dans cette autre maison qui ne m’impose rien

tout va bien ici tout ira toujours mieux

pour le peu qu’il me reste et pour ce que j’en fais




2017/2021



────────────────────────────────────────────────────────────────────────

↩️ SANS VOYAGEUR / 100 VOYAGEURS


🏠 ACCUEIL



/textes/